« L'amour ne peut jamais désespérer. Parce qu'il n'y a que lui pour nous rendre vivants (...) ces gestes de rien qui font la douceur de tout | Accueil | De blancs sanglots glissant sur l’azur des corolles »

22 mars 2012

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.