« Se savoir vivant, c’est se savoir, non pas protégé et spectateur, mais marchant, cherchant, fouillant, à la fois téméraire et incertain, inquiet, espérant, n’ayant qu’une semaine, qu’un jour pour voir, connaître, apprendre... | Accueil | Des petits et des grands bouleversements »

13 avril 2012

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.